ETAT D’URGENCE ALIMENTAIRE DANS LE SUD DE L’ANDROY

En décembre 2016, le journaliste gagnant du Pulitzer Nick Kristof et deux vidéastes du New York Times - Adam Ellick et Ben Solomon - se sont rendus à Madagascar pour apprendre la sécheresse dévastatrice qui sévit dans le sud du pays.


Dans de nombreuses régions, aucune pluie importante n'est tombée depuis cinq ans, laissant peu de nourriture ou d'eau. Les lits des rivières sont à sec. Les plantes de cactus (raketa) reprennent le paysage autrefois fertile. Pour beaucoup, la seule source de nourriture est les feuilles de cactus et les fruits, qui sont tous deux dépourvus de vitamines et de nutriments essentiels. Par conséquent, les gens meurent lentement de malnutrition, les jeunes et les plus âgés étant les plus touchés.


Récolte des Figues de Barbarie, fruit du Cactus Raquette Rouge (Raketa Mena)

 


Tous les signes de la Malnutrition et de la Sous-Nutrition sont évident chez cet enfant

 


 

 

 

 

Tout le désespoir d'une mère dans un regard...

 

Même les plans de Manioc, culture alimentaire de base du Grand-Sud Malgache, ne poussent plus et dépérissent sous la chaleur accablante.

 

Les fleuves sont à sec, comme ici le fleuve MANAMBOVO au niveau de la ville de Tsihombé

 

Parfois, et de façon plus ou moins aléatoire, des distributions alimentaires de riz permettent aux habitants de bénéficier d'un unique et maigre repas...

 

VELOMA....

A la suite de ce reportage du New-York Times, et des nombreux appels à l'aide du Programme Alimentaire Mondial et de l'UNICEF (ainsi de toutes les ONG agissant en urgence dans le Sud de Madagascar, les Etats-Unis d'Amérique, au travers de USAID, ont octroyé à Madagascar un financement complémentaire de 2,7 Millions de dollars USD (portant ainsi la contribution des U.S.A. à 39 millions de $)

Les besoins d'aide alimentaire d'urgence pour la saison 2017 sont estimé à plus de 71 millions de dollars...

 

Source : http://www.heidiyanulis.com/nytkristof/